Elisabeth DARGENT-JAGER, psychothérapie et synchrothérapeute

Thérapie

COMMENT SE DEROULE UNE THERAPIE ?


Une thérapie est un processus de découverte de soi, de ses motivations profondes et de ce qui fait agir parfois malgré soi.
Pour mener à bien une thérapie, il faut tout d'abord définir les buts recherchés :
• Fin de la dépression,
• Arrêt des crises d'agoraphobies,
• Quand les autres ne m'énerveront plus,
• Quand je n'aurai plus envie de partir tout le temps,
• Quand je ne serai plus à la merci de la réaction de l'autre...
Ensuite, il faut définir le chemin que l'on a suivi, ou subi, pour présenter ces problèmes : comment j'en suis arrivé là, quelles sont les personnes, les évènements qui ont marqué ma vie, au-delà du simple constat : « Je suis malheureuse car mes parents n'ont jamais été à mon écoute », « j'ai grandi dans le secret de mon adoption et je me rends compte aujourd'hui que j'ai besoin de savoir quel impact cela a sur moi », « je ne me pardonne pas d'avoir trompé mon compagnon »... , etc...
Il faut ensuite aller réparer toutes ces blessures. C'est dans ces réparations que le thérapeute vient aider.
La durée de la thérapie est fonction de chacun.
Je fais écouter de la musique que l’on dit « à battements binauraux ». Elle permet de pouvoir travailler sur soi, ses émotions, ses ressentis, de manière confortable. La personne sera en état modifié de conscience, sans jamais perdre le sens de ce qui se passe. Sans élucider les difficultés, la personne va pouvoir appréhender et comprendre ce qui se joue dans sa vie.
En même temps que la problématique : "pourquoi je n'arrive pas à me séparer de", "comment faire pour pardonner à la personne qui m’a fait souffrir", ou tout autre problème qui se fait jour, les solutions trouvées par la personne se mettent en place.
Les sons utilisés, appelés sons à battements binauraux, obligent le cerveau à fabriquer des ondes cérébrales proches de celles émises lorsque l'on dort. Dans le même temps, notre cerveau est mis en connexion hémisphérique. C'est à dire que les deux hémisphères cérébraux vont travailler de concert. Ceci va permettre de pouvoir aller travailler sur les émotions, tout en gardant un esprit analytique.
Dans cet état de conscience, le cerveau va fabriquer des images. Elles sont le fruit des informations enregistrées par le cerveau : "comment j'ai compris, appris, à être accepté dans mon milieu", "comment j'ai voulu soulager mon entourage", "pourquoi j'ai toujours voulu rester seul (e)", et ainsi de suite.
Je vais donner des pistes pour analyser et interpréter ces images, pour permettre à la personne de prendre conscience de ce qui se passe, et qu'elle puisse, avec ces éclaircissements, re-décider sa vie.